Aléa sismique à faible probabilité et Code national du bâtiment du Canada

La détermination des aléas sismiques de 1/5 000 ou 1/10 000 ans (0,0002 ou 0,0001 par année) n’est généralement requise que pour les installations spéciales, notamment des centrales nucléaires ou des barrages, dont le bris entraînerait de graves conséquences. Ces faibles probabilités échappent à la portée de l’actuel Code national du bâtiment du Canada (CNBC), destiné à s’appliquer à des ouvrages standard dont la probabilité est de 1/2475 ans (0,000404 par année). Il est mathématiquement possible de faire une extrapolation des résultats du modèle d’aléa sismique pour des niveaux plus bas de probabilité. Cependant, il s’agit là d’une extrapolation incertaine du modèle qui pourrait s’avérer peu fiable en raison (par exemple) de la délimitation grossière des zones de source sismique utilisées dans le modèle.

Cela dit, nous offrons certaines indications en fournissant des valeurs de 10 % sur 50 ans (probabilité de 1/475 ans ou 0,0021 par année) d’après le modèle d’aléa sismique de 4e génération, en plus des valeurs de probabilité de 2 % sur 50 ans du CNBC de 2005 ou de 2010. Vous pouvez déterminer le risque sismique d’après ces deux probabilités n’importe où au Canada en utilisant notre calculatrice d’aléa sismique. Vous pouvez ensuite reporter ces deux ensembles de valeurs sur une échelle bilogarithmique et les extrapoler selon un intervalle de récurrence de 10 000 ans, étant entendu que nous ne pouvons pas garantir la validité de ces valeurs extrapolées pour votre site particulier. Nous croyons que, pour la plupart des endroits au Canada, ces valeurs extrapolées de récurrence de 1/10 000 ans seront légèrement plus prudentes que les valeurs précises de 1/10 000 ans calculées directement d’après notre modèle (bien que précises, les valeurs peuvent être inexactes). Ces valeurs peuvent servir d’outil d’évaluation, afin de déterminer s’il est nécessaire d’évaluer les dangers sismiques pour un site particulier.

Si votre projet l’exige (en raison des conséquences d’une rupture ou d’un bris), une évaluation des dangers sismiques propres à un site particulier, effectuée par des ingénieurs-conseils, serait requise afin de déterminer la probabilité d’une récurrence de 1/10 000 ans. Ces ingénieurs devront procéder à des études approfondies sur les séismes survenus localement ainsi que sur les sources de séismes ou les failles à proximité, afin de mieux déterminer les risques à très faible probabilité pour le site.

L’extrapolation d’un échantillon de valeurs de risque de 0,0021 par année et de 0,000404 par année vers une valeur de 0,0001 par année

L’extrapolation d’un échantillon de valeurs de risque de 0,0021 par année et de 0,000404 par année vers une valeur de 0,0001 par année devra être utilisée pour les besoins d’évaluation, uniquement dans le but de déterminer s’il est nécessaire d’évaluer les dangers sismiques dans un site particulier.