Le séisme de magnitude 7,2 et le tsunami de 1929 sur les "Grands Bancs"

Photo d'une maison et d'un navire prise en 1929

PANL image A 2-149

Il est généralement reconnu que cette photo représente l'une des maisons balayées en mer par le tsunami de 1929 et qui fut par la suite remorquée jusqu'au rivage. Alan Ruffman, l'expert reconnu quant aux aspects historiques du séisme de 1929 nous fournit l'histoire complète. La description ci-après renferme des extraits traduits d'un document intitulé "Notes on the photograph of a house tied up to a schooner in Little Burin Harbour after the November 18, 1929 Tsunami at Port au Bras, Newfoundland" rédigé par Alan Ruffman, de la société Geomarine Associates Ltd de Halifax (N.-É.) et basé sur des entrevues menées en 1986 avec Robert Isaacs de Stephenville (Terre-Neuve) et Ronald Mitchell de Halifax (Nouvelle-Écosse) (tous deux écoliers vivant à Port au Bras à l'époque du séisme et du tsunami).

La photo montre une grande goélette à l'ancre à l'arrière de laquelle flotte une maison de deux étages (derrière laquelle est attachée une remise). On peut voir une île à proximité derrière le navire et des terres plus accidentées plus loin à l'arrière-plan.

Cette maison appartenait à M. Steven Henry Isaacs (l'oncle de Ronald Mitchell) de Port au Bras (sept personnes de ce village moururent, mais aucune de la famille immédiate de M. Isaacs). Elle fut emportée au loin de Port au Bras par le tsunami et retrouvée flottant au large, de 1 à 2 kilomètres au sud-est de l'embouchure du bras de mer de Port au Bras. Elle fut remorquée à l'abri du havre de Little Burin par le propriétaire et son père, William Henry Isaacs.

On avait apparemment entreposé beaucoup de bois d'oeuvre sec sous la maison et une partie de ce bois y était encore piégé lorsque la maison fut récupérée, ce qui peut expliquer pourquoi elle flottait si haut sur l'eau.

La maison fut temporairement amarrée à la goélette Marian Belle Wolfe qui avait été ancrée à cet endroit pour l'hiver (la goélette n'ayant pas été touchée par le tsunami ne remorqua pas la maison jusqu'au rivage). La Marian Belle Wolfe d'une longueur de 126 pieds et de 116 tonnes de jauge au registre canadien, fut construite à Shelburne (N.-É.) en 1920.

On pense que l'île à l'arrière-plan immédiat est l'île Paul. La partie de la péninsule sur la droite, derrière l'île, fait maintenant partie de l'agglomération de Burin; sur la gauche, on voit l'île Simmons et à l'arrière-plan éloigné, l'île Pardys.

La maison fut éventuellement replacée à son emplacement d'origine sur le rivage.