Qu'est-ce qu'un sismologue?

Fonctions principales

Les sismologues sont des scientifiques de la Terre, spécialisés en géophysique, qui étudient la genèse et la propagation des ondes sismiques dans les matériaux géologiques. Ces matériaux géologiques peuvent aller de l'échantillon de laboratoire jusqu'à la Terre entière, depuis la surface jusqu'à son centre. Leurs recherches visent à interpréter la composition et les structures géologiques de la Terre. Dans le cas des tremblements de terre, les sismologues évaluent le danger potentiel et cherchent à minimiser leur impact par l'amélioration des normes de construction.

La grande majorité des sismologues travaillent dans l'exploration pétrolière où les ondes sismiques proviennent de sources contrôlées (explosions, camions vibrants). Les ondes sismiques générées permettent de localiser les structures géologiques en profondeur. À la Commission géologique du Canada, la Section de sismologie et de l'électromagnétisme effectue de telles recherches.

D'autres sismologues étudient les ondes sismiques engendrées par des sources beaucoup plus puissantes: naturelles, comme les tremblements de terre et les événements miniers, ou artificielles, comme les essais nucléaires souterrains.

Le travail fondamental d'un sismologue est de localiser la source, la nature et la grandeur (magnitude) de ces événements sismiques. Au Canada, ce travail est principalement effectué par les sismologues du Programme canadien de sismologie des tremblements de terre.

En ce qui a trait aux tremblements de terre, plusieurs spécialités existent. Certains sismologues étudient les relations entre failles, contraintes et séismes (i.e. la sismo-tectonique), d'autres interprètent le mécanisme de rupture au foyer des séismes à partir des ondes sismiques (mécanisme au foyer), d'autres intègrent des renseignements géoscientifiques pour définir les zones sismique (zonage sismique), et d'autres enfin, collaborent avec les ingénieurs pour minimiser les dommages causés aux constructions (génie parasismique).

Les sismologues travaillent dans des équipes multidisciplinaires formées de scientifiques de la Terre, de techniciens et de professionnels en informatique, en physique, en électronique, en télécommunications et en génie civil. Des contacts avec des organismes de sécurité civile sont souvent requis.

Les outils des sismologues

Pas de sismologie sans sismographe! Le sismographe est l'outil par excellence du sismologue puisqu'il permet de capter et d'enregistrer les vibrations du sol. Traditionnellement, les sismographes enregistraient sur papier (appareils analogiques). Ce type d'appareil est de moins en moins utilisé. De nos jours, des appareils numériques sont préférés puisqu'ils permettent une meilleure définition des vibrations du sol et rendent les lectures beaucoup plus précises.

Lors de levés de terrain, parfois faits à la suite de grands séismes, des sismographes portatifs sont déployés afin d'augmenter le nombre d'appareils dans la région étudiée. Si le levé est effectué dans des régions éloignées, les déplacements pourront se faire en camion, en avion, ou en hélicoptère. Les sismologues peuvent même devoir coucher sous la tente!

En tout temps, les sismologues utilisent des ordinateurs. Ceux-ci permettent d'enregistrer et de visualiser les mouvements du sol.

Des logiciels spécialisés, parfois développés par les sismologues eux-même, permettent d'interpréter les données sismologiques.

Intérêts

Comme pour tout scientifique des sciences de la Terre, la curiosité et la soif de connaître sont essentiels au sismologue. De plus, la minutie, un intérêt pour l'informatique, et dans certains cas, pour les activités de plein air, sont nécessaires. Quoique souvent appelé à travailler seul, le sismologue doit aussi oeuvrer à la résolution de problèmes en équipe. Des capacités de communication écrites et orales sont nécessaires pour communiquer les résultats de ses recherches.

Études

Dépendant de leur domaine d'intérêt, les sismologues peuvent provenir d'un ou des domaines suivants: géologie, géophysique, physique ou mathématiques appliquées. Un baccalauréat universitaire est nécessaire, et des études de maîtrise ou de doctorat sont des atouts importants pour des recherches plus poussées.

Quoique plusieurs universités canadiennes offrent des diplômes de sciences de la Terre (géologie, génie géologique, géophysique), aucune n'offre de programme de sismologie des tremblements de terre. La spécialisation peut se faire au niveau gradué (maîtrise, doctorat) après un baccalauréat dans les disciplines mentionnées ci-haut.

Perspectives d'emploi

Au Canada, les sismologues s'intéressant aux tremblements de terre ne sont que quelques dizaines. Les perspectives d'emploi sont donc relativement restreintes. Cependant, la possibilité de recrutement augmente en fonction du niveau d'étude des candidats. Au Canada, on retrouve la majorité des sismologues à la Commission géologique du Canada, de même que dans les universités et certaines firmes d'ingénierie.

D'autres questions?

Pour les métiers et professions des sciences de la Terre, visiter The Canadian Geoscience Council (anglais).