Foyer du séisme de Charlevoix-Kamouraska en 1925

Le choc principal fut enregistré par 30 stations sismographiques dans le monde. Le soir même du séisme, le sismologue E.A. Hodgson a pu établir la position de l'épicentre à environ 70 km en aval de Québec d'après les sismogrammes des composantes horizontales. Il a d'abord déduit l'azimuth d'après les amplitudes relatives sur les composantes Nord-Sud et Est-Ouest, puis a mesuré le temps séparant les ondes P et S, ce qui lui a procuré la distance à l'épicentre. Le soir même, il a pu divulguer cette information à la presse!

La position de l'épicentre dans Charlevoix-Kamouraska fut confirmée autant par l'analyse des temps d'arrivée des ondes sismiques enregistrés sur plusieurs postes sismographiques. Au Canada, cinq postes ont enregistré ce séisme, Ottawa, Halifax, Toronto, Saskatoon et Victoria, C.-B.. Des études de terrain faites menées par E.A. Hodgson dans les mois suivant le choc principal ont confirmé la localisation de l'épicentre (voir travail scientifique).

D'après une étude récente (Stevens, 1980), on a pu établir que le séisme se serait produit dans le secteur de l'Île aux Lièvres, une région où plusieurs séismes de magnitude 4,0 et plus se sont produit au cours du XXe siècle. D'autres analyses ont évalué la profondeur du foyer à environ 10 km sous la surface (Bent, 1993), donc dans la moyenne pour les séismes de cette région.